Augmentation des énergies renouvelables

Grâce à la croissance du parc éolien et solaire, la part des énergies renouvelables sur la consommation électrique totale en France a frôlé les 18 % au cours des 3 premiers mois de 2017. Telle est la conclusion du Panorama de l’électricité renouvelable, un rapport trimestriel récemment présenté par RTE, le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER), Enedis, ainsi que l’Association des distributeurs d’électricité de l’Hexagone.

La part des énergies renouvelables dans la consommation électrique française

La part des énergies renouvelables dans la production d’électricité s’est élevée à 18 % au premier trimestre de cette année et 19 % 12 mois glissants.

Sur la question de l’utilisation des ENR, des disparités sont observées entre les régions. L’Auvergne-Rhône-Alpes (principalement avec l’énergie hydroélectrique) et l’Occitanie prennent la tête du classement avec 40 % et 38 % de consommation d’électricité renouvelable. Suivent la Corse (29,9 %) et la région Grand-Est (28,7 %). L’Île-de-France en revanche est très loin, avec seulement 1,4 % d’énergies renouvelables consommées.

De nombreux projets de raccordement sont actuellement en développement pour atteindre les objectifs de hausse de la consommation d’énergie verte, tout en diminuant les recours à l’énergie fossile.

La France proche des objectifs de la PPE pour les installations

La production française atteint actuellement 46,4 GW grâce aux 2,4 GW d’électricité renouvelable produits par les nouvelles installations, permettant au pays de s’afficher à 90 % de l’objectif fixé par la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE).

Mais les filières ne sont pas à égalité dans cette avancée. Même si le marché hydroélectrique n’a guère évolué pendant la période, et que celui des bioénergies n’a crû que de 4 MW, ils ont dépassé leurs objectifs, se situant à 101 % et 110 % respectivement.

De leur côté, les secteurs de l’éolien et du solaire sont en retard, mais s’attachent à combler leur retard. Ils ont ainsi joué un rôle clé dans l’essor de la production d’énergies renouvelables enregistré au premier trimestre 2017. En effet, avec respectivement 380 MW et 81 MW de nouvelles installations, ils représentent l’essentiel des capacités additionnelles sur l’ensemble du territoire.