Les particuliers désireux d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans un logement individuel ou collectif doivent s’adresser à un prestataire certification RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour bénéficier des aides et avantages fiscaux prévus. Si vous êtes un professionnel du bâtiment, voici la démarche à entreprendre pour obtenir cette qualification et gagner en visibilité auprès des maîtres d’œuvre.

Choisir un signe de qualité

Commencez par identifier des organismes et demandez lesquelles, parmi les qualifications qu’ils proposent, vous conviennent, compte tenu de votre métier.

Pour concevoir et mettre en œuvre un projet de rénovation visant l’amélioration de la performance énergétique du logement, votre entreprise peut se faire certifier RGE ECO Artisan, Pros de la Performance Énergétique, CERTIBAT. Qualit'EnR rassemble de son côté les spécialistes des installations d’équipements qui exploitent les énergies renouvelables.

Sous le signe de qualité RGE-Qualifelec se retrouvent les sociétés qui réalisent des travaux électriques (pompes à chaleur, chauffe-eau thermodynamiques) destinés à optimiser la performance énergétique du bâtiment, ou qui posent des équipements valorisant les énergies renouvelables.

Auprès de Céquami, vous pouvez décrocher les certifications RGE NF maison rénovée et RGE NF maison rénovée HQE si vous vous positionnez dans les travaux de rénovation lourde afin de réduire la consommation énergétique globale du logement.

Enfin, Certibat délivre une qualification aux sociétés œuvrant dans le bâtiment et en mesure de concevoir et mettre en œuvre des solutions globales de rénovation énergétique.

Formation du dirigeant et des équipes

Un de vos salariés au minimum doit suivre une formation RGE. L’offre en la matière est large, choisissez judicieusement les cursus, soit dans le domaine de la performance énergétique, soit dans les énergies renouvelables, suivant votre secteur d’activités.

Formalités pour la qualification

Contactez les organismes retenus pour connaitre la démarche à suivre pour décrocher la qualification. Vous devrez notamment fournir des informations sur plusieurs aspects : réglementaire, administratif, juridique, financier, humain, technique (équipements à disposition, références de réalisation.

Obtention de la certification

La délivrance d’un certificat de qualification est l’ultime étape du processus. Désormais, votre entreprise figure sur la liste des professionnels labellisés RGE accessible sur le site Renovation-info-service.gouv.fr. Cette mention lui est accordée pour une période de 4 ans, mais un renouvellement annuel du certificat après une revue de certains éléments, notamment la solidité de votre société sur les plans humain, technique et financier.

Contrôle de réalisation

Dans les deux ans suivant l’obtention de la qualification, l’organisme de certification choisi se rend sur un de vos chantiers pour réaliser un contrôle de réalisation, dont l’objectif est de s’assurer de la conformité de vos travaux avec les règles en vigueur.